Galerie : Le royaume des montagnes, Huaraz

¿ Hablas Español ?

Tomar :

« prendre ». Attention verbe vicieux, « tomar » c’est aussi « boire »… « A el le gusta tomar », « il aime bien lever le coude »… Mais on peut aussi « tomar dineros » ou « tomar su vuelo ». Dans ce cas ça signifie tout simplement « prendre », dans le sens « gagner de l’argent » ou « prendre un avion ».

Re-attention « coger » qui signifie lui aussi « prendre » a complètement été détourné de son usage pour ne plus être employé que dans le sens sexuel. Mais, parité oblige, une femme peut aussi « coger » un homme.

 


Lire d'autres expressions »

Huaraz se vante d’être le Chamonix d’Amérique du sud. La ville est entourée de sommets grandioses et de deux cordillères: la noire et ses montagnes vertes et douces, la blanche et ses pics enneigés dont le plus célèbre, l’Alpamayo (5947 m), brille comme un diamant.

Sous la pluie et la brume, le pain quotidien d’octobre à mai, Huaraz a plutôt des allures de ville Far West. Détruite par un tremblement de terre en 1970, elle est aujourd’hui bâtie de ciment et de tôles. Mais les Parcs nationaux sont à la hauteur de leurs promesses. Des paysages de lande écossaise, des horizons infinis de vert rehaussés par les couleurs éclatantes des jupes des paysannes, des lagunes mystiques, et les ruines de la culture Chavin, célèbre pour son utilisation du San Pedro, un cactus hallucinogène.