Galerie : Un pied dans la selva, Pucallpa

Dans le long trajet qui mène à Iquitos, Pucallpa est à la croisée des chemins: fin de la route et point de départ des cargos. Ville moderne, bruyante, où tous attendent, sous un soleil de plomb, le départ du bateau.

En attendant que le cargo daigne se remplir, ultime détour par San Fransisco, une communauté d’indiens shipivo où le temps coule doucement. Les femmes, en chemisier bleu à volants et pagne de manta, vendent leur artisanat. Les enfants font voler des cerfs-volants et se jettent dans le Rio quand le soleil se couche. Il y a 35 ans quand elle a été fondée, San Fransisco ne comptait que quelques maisonnettes, elle compte aujourd’hui 500 personnes et trois classes à l’école.