Galerie : La Mama Negra, Latacunga

¿ Hablas Español ?

Listo :

« Entendu » ou « c’est tout ». Pour confirmer que vous avez bien compris l’heure d’un rendez-vous, le plan prévu. Ou pour couper court comme un « emballé, c’est pesé ». Inutile de gamberger.


Lire d'autres expressions »

Les 23 et 24 septembre, la servante de la Vierge, gardienne de Latacunga, défile dans toute la ville sur un cheval, masque noir et cheveux crêpus. Pour lui faire honneur chaque quartier convoque sa bande: un groupe de danseurs en habits folkloriques, un groupe d’amuseurs cachés sous des masques et figures de diablotins, un groupe de musiciens en costumes noirs, cheveux gominés et lunettes de soleil… Et un porteur de cochon. 

Le cochon est le plat phare de la sierra d’Equateur. Pour lui rendre hommage, chaque groupe promène dans la ville sa sculpture faite d’une carcasse de cochon, de bouteilles d’alcool, de cigarettes et de bonbons. On joue, on danse, on lève le coude et on mêle allègrement symboles religieux et païens.

Une fête débridée qui n’empêche pas, le lendemain, de renouer avec les rites immuables des villages andins au marché de Saqsili.