Galerie : Salar et Lagunes, Uyuni

Trois jours, deux nuits, le 4×4 file. Vous, l’œil rivé à la fenêtre, le souffle coupé.

Trains fantômes, carcasses rouillées, 12000 km2 de désert blanc, sel qui ronge, gerçures sur le sol,  mer de glace, sel qui rougeoie sous la lumière du soir, ciel noir pigmenté de milliers d’éclats argentés, désert de pierres, chaud, froid, 4100 mètres, 4500 mètres, 4800 mètres, dunes de poussière qui soufflent, flamands roses graciles, montagnes crayonnées au fusain, geysers qui frémissent dans la lumière du matin, bains bouillants au cœur d’un cirque de montagnes, puis la Cordillère des Andes qui fait sa belle dans le miroir de la Laguna Blanca et c’est déjà la fin.