Galerie : La ruta de la muerte, Coroico

¿ Hablas Español ?

Les diminutifs en "to" ou "ta" :

Quand on veut vous faire un compliment ou vous vanter quelque chose, on enrobe. Il ne s’agit pas d’en dire davantage mais plutôt d’alléger les mots en leur ajoutant une terminaison chantante. Les reines dans l’art du « -to » et « -ta » sont, encore elles, les vendeuses de rue qui transforment le riz, « arroz » en « arrozito », la pomme de terre, « papa » en « papita », l’avocat « palta » en « paltita », le pain, « pan » en « pancito », le jus « jugo » en « jugito »… et ainsi de suite.


Lire d'autres expressions »

Jusqu’à il y a peu il n’y avait pour se rendre à Coroico qu’un chemin de terre étroit à flanc de montagnes où deux véhicules parvenaient à peine à se croiser et qui se targuait d’être la route la plus dangereuse du monde. Aujourd’hui on en a construit une nouvelle qui surplombe l’ancienne. La vieille, ce sont les touristes qui la descendent en vélo.

En bus c’est déjà une expérience. Du sommet, à 5000 mètres sous la brume, jusqu’aux 2500 mètres et aux frondaisons de Coroico, les freins à disque des pneus arrière laissent échapper des soupirs épuisés et vos yeux se noient dans les ravins.