Galerie : La Belle Endormie, Sucre

¿ Hablas Español ?

"Mamita!" "Papito!" :

le premier est usité par les vendeuses des marchés pour vous faire les yeux doux rétablissant ainsi l’égalité: tout le monde, quelque soit l’âge ou le statut social, est « mamita » . Vous pouvez l’employer vous aussi comme dans « por favor mamita » si c’est votre tour de demander une faveur.

« Papito », lui, est moins usité pour la simple et bonne raison que, dans les rues derrière leurs marmites, il y a majoritairement des femmes. « Papito » fait partie du langage amoureux, un « mon chéri » local.

 


Lire d'autres expressions »

Une histoire d’amour à l’envers. La Cité Blanche, capitale officielle mais délaissée de la Bolivie, m’a d’abord parue froide derrière ses bâtiments coloniaux et ses églises magnifiquement préservées. Une Place centrale bordée de palmiers, des 4×4, des rues bien balayées, la Bolivie dorée.

Tout s’est inversé en grimpant jusqu’au mirador du Couvent de la Recoleta. Le soir venu, le flot des écoliers s’éparpille dans les rues. Sous les porches, de minuscules bars où joue le juke-box, coule le Singani et claquent les dominos.